,

Journées européennes du patrimoine : Voyage au centre de la ville

Le week-end des 20 et 21 septembre, à l’occasion des Journées européennes du patrimoine, Nice se met à nu. La ville s’expose aux regards, ouvre grand ses portes et permet aux amoureux d’histoire, aux amateurs de belles pierres ou aux adeptes de ballades culturelles de partir à sa rencontre.

Chaque année, Nice reçoit : des invités chics pour des visites d’exception. Promenade dans les ruines du château, visite souterraine des grottes du Lazaret, contemplation des oeuvres de ses nombreux musées et même inspection des salles de son Hôtel de ville, Nice fait sauter les barrières et permet au visiteur de découvrir l’envers du décor.

C’est uniquement à cette occasion que le faste et le raffinement du Palais des rois Sardes, (autrement nommé le Palais de la Préfecture situé place Pierre Gautier dans la vieille ville), sont accessibles au public. L’occasion unique d’admirer les peintures de Jules Chéret, de descendre le majestueux escalier et l’ornementé vestibule signés par l’architecte Scoffier, de s’imaginer dansant dans la somptueuse salle des fêtes.

Un lieu à part dont l’histoire commence au XVIeme siècle et son inauguration par le roi Charles-Emmanuel Ier de Savoie.
 En 1793, le palais est affecté à l’hôpital militaire.
Vers 1814, il gagne en stature et devient résidence royale sous l’impulsion du roi Sarde. Pour l’occasion, le palais se fait une beauté sous la direction de l’architecte de la ville, Scoffier, qui aménage la façade, reconstruit le vestibule et l’escalier d’honneur. 
C’est lors du rattachement de Nice à la France que le Palais devient le siège de la préfecture des Alpes Maritimes. Il est inscrit et partiellement classé au titre des monuments historiques depuis le 3 septembre 1996.

Toutes les informations et les lieux ouverts au public sur : Agenda nice-tourisme