,

La nouvelle ère du Smart Homing ou La Révolution Silencieuse de l’Immobilier Neuf

Nous ne vivons aujourd’hui que les prémices d’une révolution comportementale et commerciale qui va à échéance des 10 prochaines années, complètement bouleverser notre mode de vie, celui de nos ainés, et celui des générations futures.

Ce changement est en train de frapper à la porte de nos modes de vies, sous l’effet des efforts de développement entrepris par les géants de l’industrie des hautes technologies qui ont vu en lui, l’émergence du marché porteur de nouveaux emplois et nouvelles sources de profit pour les décennies à venir.

L’impact de cette révolution silencieuse va se traduire essentiellement sur notre habitat, notamment par le biais de programmes immobiliers neufs toujours plus innovants, toujours  à la pointe de la technologie.

Cette avancée est irréversible, car au-delà de l’impact immédiat sur notre style de vie et l’optimisation toujours agréable de notre niveau personnel de confort et de sécurité, elle répond avant tout à la problématique de l’épuisement des ressources en énergies fossiles et le coût de leur exploitation.

Aussi, le smart homing incarne non seulement le futur, mais également le futur du futur, car si il aura un effet à court terme sur l’exploitation de nouveaux eldorados commerciaux, nos regards sont actuellement focalisés sur son impact à moyen et long terme sur le développement d’un nouveau savoir, de nouveaux emplois (que l’on pourrait qualifier de smart jobs), et de nouveaux modes comportementaux.

Le smart homing, et le smart living de manière plus générale restent sans conteste la dernière clef qui nous manque pour la transition douce vers cette Ère lumineuse et passionnante que s’ouvre à nous. Celle du troisième millénaire.

A commander sur Lulu.com, référence 21456236.

,

Balade en Grande Bourgeoisie

Le XIXème et XXème siècle donnent naissance à de superbes maisons nobiliaires, aux façades riches et travaillées, au luxe élégant et raffiné, témoignage d’une époque où le notable asseyait son prestige. Nice dissimule aux regards des curieux ces demeures uniques.

C’est au détour d’une petite rue résidentielle que la rencontre a lieu. Du côté de Nice nord et de son quartier de l’Evêché, au calme d’une traverse de Cimiez, sur les hauteurs du Mont-Boron ou même dans le tant prisé Carré d’Or. Belle Epoque, début siècle ou Liberty, l’hôtel particulier distribue ses charmes et livre ses secrets.

C’est avec délice que l’on pénètre au sein de ces demeures avec parquets d’époque, moulures et corniches, empreintes de l’atmosphère toute particulière que confère l’histoire et le temps.

Succombez aux atours de ces maisons uniques, laissez vous séduire par leurs superbes volumes et leur élégance intemporelle, l’hôtel particulier se décline pour tous les budgets, supporte une décoration contemporaine comme une rénovation dans le plus pur respect de la tradition.

La côte a la cote

Selon l’observatoire du tourisme de la Côte d’Azur, la touriscopie de 2013 présente les chiffres suivants:

  • Au total: 11 millions de touristes dont 92% se déclarent satisfaits de leur séjour
  • En moyenne: 200.000 touristes
  • Le minimum: 50.000 touristes durant le mois de janvier
  • Le maximum: 600.000 touristes autour du week-end du 15 août
Capture d’écran 2014-02-05 à 11.05.34

Fréquentation annuelle

Fréquentation de touristes sur la Côte d'Azur

Les nationalités les plus représentées sur la Côte d’Azur

Source: Observatoire du tourisme de la Côte d’Azur

 

 

 

Loi Alur: plus de protection pour les propriétaires

Safe HomeLe projet de loi Alur de la ministre du logement Cécile Duflot, regardant l’accès au logement et à urbanisme rénové, fut adopté en seconde lecture, vendredi 31 janvier, par les sénateurs.

Les chiffres

  • 176 voix en faveur contre 164 opposantes
  • 108 des 328 amendements examinés par le Sénat furent retenus.

La mesure phare

  • L’assurance GUL, Garanties Universelle des Loyers, visant a protéger les propriétaires contre des loyers impayés fut renforcé.

To be continued…

  • Le projet de loi Alur doit être examiné, en commission mixte paritaire, le 11 février prochain.

 

 

Le camion de Sophie: 1er food truck niçois

Depuis presque un an une nouvelle cantine sur roues s’est installée près de chez vous. Sophie, accompagnée de son oncle Phillipe, vous propose des menus riches en sensations U.S, 100% made in France.

Leur concept gastronomique convient à vos envies du midi et propose d ‘animer vos évènements (anniversaire, fêtes de départ…) Le camion de Sophie offre à sa clientèle une dégustation de qualité au prix de 1O euros pour une formule hamburger & frittes et affiche une carte complète en saveur: cheesecake, coleslaw, brownie.

Retrouvez le planning du camion de Sophie sur sa page Facebook.

Itinéraire Nice et Vence

 

Nouveaux programmes immobiliers en Corse à Porto-Vecchio

Nous vous présentons ici deux programmes situés à Porto-Vecchio, en Corse-du-Sud.

Le premier, Résidence « A Sulana », situé à proximité du centre ville de Porto Vecchio, est une petite résidence de standing dans un écrin de verdure. Construite sur un terrain de 4000 mètres et offrant uniquement 11 appartements s’ouvrant sur de grandes terrasses et jardins privatifs, nichée dans un environnement verdoyant naturel composé de chênes et chênes-lièges. Il propose des T2 à partir de 184 760 €.

Le deuxième, Résidence « A Suara », propose des T2 à partir de 180 928 €. La résidence  est entièrement sécurisée avec portail automatisé, interphone, espaces verts aménagés. Elle est située à 500 mètres du cœur de Porto-Vecchio, à quelques minutes des plages et massifs montagneux et est très facilement accessible par la voie de contournement ce qui vous évitera les désagréments urbains.

,

Un bistro nommé plaisir

Le taulier, c’est Marc Laville. L’ex-chef du Don Camillo investit le quartier émergent du MAMAC et installe couverts, tables et sa carte joyeuse, alléchante et gouailleuse pour son come-back à la bistronomie.

Convivialité, simplicité et une place de choix réservée aux produits oubliés et d’excellence, le Nice art bistro décline ses assiettes autour des saveurs de saison et propose aux gourmets de passage et aux locaux connaisseurs…son pigeon foie gras poêlé, ses rognons de veau graine moutarde ou sa crème de courge, raviolis foie gras truffes. Des légumes élevés avec amour, tout droit sortis du potager familial, une sélection minutieuse, une inventivité indéfectible sont les ingrédients pour charmer une clientèle d’habitués appréciant la salle cosy et la terrasse ensoleillée du Nice art bistro.

Plus-values immobilières : ce qu’il faut savoir du nouveau régime

Налоги на недвижимость во Франции

Nice Properties est fier de vous présenter Immonews, le premier reportage web consacré à l’immobilier sur la Côte d’Azur.
Ce mois-ci, nous vous proposons de faire le point sur le marché et plus précisément sur la plus-value immobilière. La nouvelle réforme adoptée par le gouvernement en août dernier et entrée en vigueur le 1er septembre 2013 a pour objectif de donner un nouvel élan aux ventes immobilières en permettant aux vendeurs de réaliser une économie sur la plus-value. Pour tout savoir de la réforme, cliquez ici !

Nice Properties Golf Challenge 2013 (2ème édition)

Pour la deuxième année consécutive, le Groupe NICE PROPERTIES a organisé le vendredi 6 septembre 2013 son NP Golf Challenge.
L’événement, qui s’est tenu au Golf d’Opio, Château de la Bégude, en partenariat avec le bijoutier FERRET, LAND ROVER et RIVIERA RADIO, a réuni près d’une centaine de participants parmi lesquels de nombreux professionnels de l’immobilier tels que notaires, promoteurs, avocats, agents immobiliers et experts.
C’était aussi l’occasion d’aller à la rencontre de différents acteurs économiques de la région, invités par Nice Properties et les autres sponsors de la manifestation. Et pour clore cette magnifique journée sportive, les meilleurs joueurs et joueuses se sont vu offrir de superbe lots lors de la remise des prix.

,

Interview de Me Cyril Sabatié, Cabinet LBVS-AVOCATS

 

  1. Pouvez-vous me résumer votre parcours ?

    Dans un premier temps, j’ai intégré l’Université de Paris XII où j’ai suivi une formation classique de droit – un DESS – qui a abouti à une spécialisation en droit de l’immobilier. J’ai ensuite débuté mon parcours professionnel en tant que juriste au sein de la MATMUT en 1999. Deux ans plus tard, j’ai poursuivi ma carrière de juriste au sein de la Fédération Nationale de l’Immobilier (FNAIM). Assez rapidement, je suis devenu directeur juridique de cette dernière, métier que j’ai exercé pendant 7 ans. J’ai parallèlement repris mes études pour suivre un enseignement de type DEA en « Droit Privé » mais aussi le BADGE EDHEC/ESI en management immobilier. J’ai finalement pris conscience que je préférais exercer le droit à mon propre compte et pour mes clients. J’ai donc prêté serment en 2008 pour devenir avocat en droit de l’immobilier et rejoindre le cabinet LBVS (Paris, Nice, Angers) en tant qu’avocat associé.

  2. D’où vient votre vocation à exercer la profession d’avocat ?

    Au départ, j’avais plutôt vocation à apprendre et découvrir les matières, le contexte, la cuisine juridique au sein de ces deux structures dans lesquelles j’étais salarié. Puis, j’ai eu l’envie de voler de mes propres ailes, de travailler de manière autonome mes dossiers, en leur insufflant une dynamique, une orientation et une stratégie qui me sont propres. C’est donc tout naturellement que la profession d’avocat s’est ouverte à moi.

  3. En tant qu’homme, quelles sont vos passions ?

    Le droit me passionne et c’est essentiel car mon métier est chronophage et stressant. Au-delà du travail, mes passions sont mes enfants et le sport. Je pratique tous les jours différentes activités telles que le rugby, la boxe, le judo, la course à pied et le vélo.

  4. Un certain nombre d’agences et de particuliers font appel à vous. Pourquoi vous plutôt qu’un autre ?

    J’ai conseillé pendant près de 10 ans des agences immobilières sans avoir été avocat. Mon expérience au sein de la FNAIM m’a mis en relation avec un large panel de professionnels et fait découvrir des problématiques diverses et variées. Ainsi, quand je consulte avec des agents immobiliers, ils savent parfaitement qu’au-delà de la problématique juridique que j’appréhende, je connais parfaitement leur environnement professionnel et leurs problématiques sur le terrain.

  5. Pourquoi passer par un avocat immobilier pour sécuriser une vente ou un achat ?

    Dans le cadre d’une vente ou d’un d’achat, le notaire joue un rôle important. Il est, en effet, le conseil des parties et se doit de sécuriser l’opération, quelle qu’elle soit. Son rôle est donc de consacrer la vente et d’obtenir l’accord des parties.
    L’avocat quant à lui peut être le conseil d’une seule des parties. Il va ainsi valider et vérifier en amont tout le processus qui va aboutir à la signature de l’acte authentique.
    Au cours du déroulement d’une vente, des difficultés peuvent être rencontrées : conformité du bien immobilier, régularité de la piscine, de la véranda, etc.
    Dès lors, le notaire va donner un conseil neutre à l’acheteur : vous pouvez acheter ou non le bien immobilier malgré sa non-conformité. Ce sera donc à l’acheteur de trancher, mais il ne mesurera pas toujours l’enjeu de l’opération. C’est là que l’avocat intervient en débroussaillant toutes les problématiques mises en exergue par le notaire, de façon à aider l’acheteur à se constituer une opinion : en achetant en connaissance de cause, est-ce que je peux renégocier le prix ?

  6. En tant que conseil auprès des agences immobilières, quelles sont vos missions ?

    Je conseille les agences immobilières dans leurs opérations de transactions, tant en amont qu’en aval, au niveau de la commercialisation des biens, de la réglementation professionnelle : affichage des prix, règles du mandat, loi Hoguet… Je conseille également les cabinets de gestion, les syndics ou encore certains promoteurs immobiliers.
    Mes champs d’action professionnels sont principalement la transaction immobilière, les copropriétés, les baux commerciaux ou d’habitation, la cession d’agence immobilière ou de portefeuille de syndics, la construction, l’urbanisme et aussi les problèmes d’assurance construction (la garantie décennale, biennale, ou dommages-ouvrage). De la sorte, mes missions sont assez larges et variées, ce qui fait aussi l’intérêt de mon métier, même s’il est assez spécialisé.

  7. Comment se tenir informé des nouvelles lois et jurisprudences ?

    En tant qu’avocat, je suis pour ma part abonné à de nombreuses revues et forums. Je dois me mettre à jour quotidiennement car, contrairement à ce que l’on peut penser, le droit de l’immobilier n’est pas un droit immobile. Il est en constante évolution, en dynamique perpétuelle, et offre tous les jours des nouveautés, tant législatives que jurisprudentielles.
    Si un agent immobilier veut se tenir à jour juridiquement, il peut éventuellement faire appel à un conseil, mais aussi s’abonner à des revues et newsletters. Pour ma part, je réalise des newsletters hebdomadaires pour mes clients qui relatent l’actualité juridique de la semaine écoulée.

  8. La législation française en matière de droit immobilier doit-elle évoluer et pourquoi ?

    Assurément, la législation sur les professions immobilières doit évoluer. C’est une législation qui date du 2 janvier 1970. Elle est donc parfaitement obsolète et inadaptée aux pratiques des professionnels de l’immobilier aujourd’hui.
    Une réforme est en marche puisque le 26 juin dernier, Cécile Duflot, ministre du logement, a présenté un projet de loi au Conseil des Ministres. Il vise notamment à faire évoluer la loi Hoguet et donc la réglementation des professionnels. Même si ce projet de loi n’est ni abouti, ni adapté, il reste tout de même un premier pas vers une modernisation qui est, je pense, indispensable.